Malposition des paupières : Ectropion, Entropion, Ptosis

Malposition des paupières : Ectropion, Entropion, Ptosis2018-10-14T10:44:13+00:00

La position harmonieuse des paupières et leur bon fonctionnement repose sur des facteurs cutanés et musculaires complexes. Lorsqu’un ou plusieurs de ces mécanismes est perturbé, différentes malpositions des paupières peuvent survenir, parmi les plus fréquentes : l’ectropion, l’entropion, le ptosis.

ectropion Ectropion de la paupière inférieure

entropion Entropion de la paupière inférieure

ptosis Ptosis palpébral

Qu’est qu’un ectropion?

L’ectropion palpébral correspond à un retournement de la paupière inférieure en dehors. Cette anomalie de la statique palpébrale est plus ou moins prononcée et peut concerner tout ou partie de la paupière inférieure. Les causes sont multiples, le plus souvent il s’agit d’un relâchement avec l’âge des tendons latéraux de la paupière associée à une laxité exagérée.

Ectropion de la paupière inférieure

Quels sont les symptômes d’un ectropion?

Les symptômes varient selon le type et la sévérité de l’atteinte.

Parfois asymptomatique (la gêne étant uniquement esthétique), un ectropion peut provoquer des irritations oculaires importantes, voire une atteinte cornéenne (kératite) si le bord inférieur de la paupière est très abaissé (« scleral show »). Lorsque l’ectropion l’orifice du canalicule lacrymal inférieur, il s’y associe fréquemment un larmoiement chronique.

Quel est le traitement d’un ectropion?

Le traitement curatif d’un ectropion est chirurgical.

Les traitements médicaux à base de larmes artificielles ou de pommades cicatrisantes ne permettent que de limiter les symptômes de l’ectropion. Le plus souvent, le traitement consiste à une remettre en tension les tendons latéraux de la paupière et/ou et à traiter l’hyperlaxité palpébrale selon diverses techniques.

La cicatrice cutanée est habituellement de petite taille, peu visible car masquée par les rides latérales (rides de la patte d’oie).

Cliquez ici pour connaître les modalités chirurgicales.

Qu’est qu’un entropion?

L’entropion palpébral correspond à un retournement de la paupière en dedans. Cette anomalie de la statique palpébrale est plus ou moins prononcée et peut être intermittente ou permanente. L’entropion de la paupière inférieure est de loin le plus fréquent. Les causes sont multiples, le plus souvent il s’agit d’un relâchement avec l’âge des tendons latéraux de la paupière associée à une laxité exagérée et un spasme du muscle orbiculaire.

Entropion de la paupière inférieure

Quels sont les symptômes d’un entropion?

Les symptômes varient selon le type et la sévérité de l’atteinte, ainsi que son caractère intermittent ou permanent.

Un entropion peut provoquer des irritations oculaires importantes, voire une atteinte cornéenne (kératite) par frottement des cils sur la cornée. De graves lésions cornéennes peuvent survenir en cas d’entropion important avec irritation chronique de la cornée.

Quel est le traitement d’un entropion?

Le traitement curatif d’un entropion est chirurgical.

Les traitements médicaux à base de larmes artificielles ou de pommades cicatrisantes sont utiles. Ils permettent de limiter les symptômes et les séquelles cornéennes liés à l’entropion. L’épilation des cils pour diminuer le frottement ne constitue qu’une solution transitoire lorsque l’entropion est important. Le plus souvent, le traitement consiste à une remettre en tension les tendons latéraux de la paupière et/ou et à traiter l’hyperlaxité palpébrale selon diverses techniques.

L’incision cutanée est habituellement placée juste sous la ligne des cils, rendant la cicatrice peu visible (masquée par les cils).

Cliquez ici pour connaître les modalités chirurgicales.

Image du haut : entropion inférieur droit image du bas : aspect à 2 mois après chirurgie

Image du haut : entropion inférieur droit
image du bas : aspect à 2 mois après chirurgie

Qu’est-ce qu’un ptosis?

Le ptosis ou paupière tombante est liée le plus souvent à une insuffisance d’action du muscle releveur de la paupière supérieure. Fréquemment, le relâchement du muscle releveur et la désinsertion progressive de son insertion avec l’âge entraînent une chute progressive et modérée de la paupière supérieure. On parle de ptosis aponévrotique.

Dans d’autres cas, le muscle releveur de la paupière supérieure présente une faiblesse dès la naissance ou s’aggrave rapidement dans l’enfance. Il s’agit d’un ptosis congénital.

Plusieurs autres causes, plus rares, peuvent également entraîner un ptosis.

Ptosis de la paupière supérieure

Quels sont les symptômes d’un ptosis?

Le plus souvent, le ptosis est modéré et la gêne est uniquement esthétique. Lorsque le ptosis est plus important, la paupière supérieure peut recouvrir la pupille, limitant ainsi le champ visuel supérieur et gênant la lecture.

Un ptosis peut ne concerner qu’un œil ou les deux, souvent de façon asymétrique.

Quel est le traitement d’un ptosis?

Sauf exception, le traitement curatif d’un ptosis est chirurgical.

Lorsque le ptosis est esthétiquement gênant ou lorsque la paupière recouvre l’axe visuel, une correction chirurgicale du ptosis peut être proposée.

Plusieurs types d’interventions sont possibles : la chirurgie du muscle releveur de la paupière supérieure, la résection conjonctivo-Mullérienne à la face profonde de la paupière supérieure et la suspension de la paupière au muscle frontal. Après avoir réalisé un examen détaillé, votre chirurgien vous proposera l’une ou l’autre de ces techniques.

Les cicatrices différent selon la technique utilisée. Souvent, l’incision est réalisée dans le pli palpébral supérieur, ce qui permet d’obtenir une cicatrice très discrète, cachée dans le pli. Certaines techniques sont réalisées en incisant à la face profonde de la paupière supérieure, sans cicatrice. Elles ne sont cependant pas adaptées pour tous les cas de ptosis.
Cliquez ici pour connaître les modalités chirurgicales.

Image du haut : ptosis congénital gauche Image du bas : aspect à 2 mois de la chirurgie

Image du haut : ptosis congénital gauche
Image du bas : aspect à 2 mois de la chirurgie

Comment se déroule l’opération des malpositions de paupières?

 

Un examen ophtalmologique complet est réalisé avant l’intervention. L’intervention se fait en milieu chirurgical, le plus souvent en ambulatoire, après la consultation avec un médecin anesthésiste. L’anesthésie est locale dans la très grande majorité des cas, réalisée par votre chirurgien au moment de l’opération. Votre anesthésiste complétera l’anesthésie avec des tranquillisants par la perfusion.

La durée de l’opération est très variable selon la sévérité de votre pathologie et la technique choisie par votre chirurgien. Après l’opération, des pansements seront appliquées sur votre paupière pour la sortie, afin de limiter le gonflement des paupières, normal après toute chirurgie palpébrale. La cicatrice sera ensuite laissée à l’air libre, sauf cas particulier.

Cet œdème palpébral est également variable selon les techniques chirurgicales mais surtout variable d’un patient à un autre. Généralement, l’œdème et les ecchymoses palpébrales sont visibles au cours de la première semaine.

Les sutures sont réalisées avec des fils très fins résorbables ou non résorbables à retirer alors en consultation au bout de 5-8 jours environ.

Voir la fiche d’information de la Société Française d’Ophtalmologie sur les ectropions

Voir la fiche d’information de la Société Française d’Ophtalmologie sur les Entropions

Voir la fiche d’information de la Société Française d’Ophtalmologie sur la chirurgie du ptosis

Poser une question au Dr Patrick LORIAUT