Questions fréquentes

Questions fréquentes2018-07-31T11:39:11+00:00

Voir aussi les questions fréquentes sur :

cataracte Chirurgie de la cataracte

cataracte Dégénérescence maculaire liée à l’âge

Chirurgie réfractive

Chirurgie réfractive

Chirurgie des paupières

Chirurgie des paupières

Ma myopie / astigmatisme / hypermétropie est-elle opérable?

Si vous avez plus de 23 ans, que votre vue est stabilisée depuis au moins 2 ans et que n’avez aucune pathologie oculaire grave, alors vous êtes peut-être un bon candidat pour la chirurgie réfractive!
Les examens réalisés au Centre Ophtalmologique nous permettront d’éliminer les éventuelles contre-indications à la chirurgie, puis de vous conseiller sur la meilleure technique à envisager dans votre cas.

Je suis presbyte, suis-je opérable au laser?

Plusieurs types d’opérations peuvent être proposées pour corriger la presbytie.

L’objectif de la chirurgie de la presbytie est d’obtenir une autonomie vis-à-vis des lunettes ou des lentilles de contact dans la plupart des activités de la vie quotidienne.

Selon votre âge, votre défaut optique associé et la transparence de votre cristallin, votre ophtalmologiste vous conseillera sur la technique la plus adaptée à votre cas.

Plus d’informations sur l’opération de la presbytie.

Quel est le prix d’une opération de chirurgie réfractive au laser?

Le tarif des opérations de chirurgie réfractive au laser peut varier considérablement selon la technique utilisée (LASIK, PKR, SMILE…).

Il n’y a pas de remboursement possible auprès de la sécurité sociale, néanmoins de nombreuses mutuelles proposent une prise en charge, au moins partielle.

Des facilités de paiement peuvent vous être proposées.

Vous pouvez contacter le Docteur Patrick Loriaut pour obtenir un devis détaillé.

La chirurgie réfractive est-elle douloureuse?

Dans tous les cas, l’opération en elle-même n’est pas douloureuse.

En ce qui concerne les jours suivants l’opération, tout dépend de la technique utilisée.
Le LASIK et le SMILE n’occasionnent que rarement des douleurs, le plus souvent peu intenses et limitées à quelques heures.
Par contre, dans le cas de la PKR (photokératectomie réfractive), il est habituel de ressentir des douleurs oculaires, parfois intenses, dans les 2-3 premiers jours. Les antalgiques systématiquement prescrits après l’opération permettent souvent de limiter la gêne.

Comment garder les yeux ouverts pendant l’opération laser?

L’opération laser est très rapide, cependant il est nécessaire de maintenir les yeux ouverts pendant toute la procédure. Pour ce faire, un écarteur à paupières (blépharostat) est placé sur l’oeil à opérer sous anesthésie locale (collyres anesthésiants). La pose de d’écarteur est totalement indolore et grâce au collyre anesthésiant, le réflexe de clignement est largement diminué, limitant ainsi la gêne au maximum.

Et si je bouge pendant l’opération?

Pas de panique! Vous êtes confortablement allongé sous le laser et vous ne risquez pas de faire des mouvements amples. Pour ce qui est des micro-mouvements oculaires, inévitables, le laser dispose d’un système d’eye-tracking très rapide qui permet de suivre les mouvements de votre oeil et de ré-orienter le faisceau laser à chaque fois.

Mes deux yeux seront-ils opérés le même jour?

Oui, dans la très grande majorité des cas, les deux yeux sont opérés au cours de la même séance.

Au bout de combien de temps vais-je pouvoir travailler?

Le délai de récupération de la vision est très variable selon chaque personne (sécheresse oculaire pré-existante, troubles oculo-moteurs…) ou selon la technique utilisée (classiquement un ou deux jours pour un LASIK, entre 3 et 6 jours pour une PKR). Dans tous les cas, votre chirurgien ophtalmologiste vous informera du délai de récupération attendu lors du bilan pré-opératoire.

La chirurgie des paupières est-elle douloureuse?

Bien qu’elle soient souvent effectuées sous anesthésie locale, les opérations des paupières ne sont pas douloureuses.

En complément de l’anesthésie locale réalisée par votre chirurgien juste avant l’opération, le médecin anesthésiste vous administre des produits en cours d’intervention pour obtenir une sédation efficace. Réveillé, mais somnolent et détendu!

Quelle est la durée de l’éviction sociale après une chirurgie des paupières?

Autrement dit : après combien de temps vos paupières récupéreront un aspect acceptable socialement?

La durée de l’éviction sociale est très variable selon l’opération réalisée. Elle est liée à l’importance des ecchymoses (bleus) et au gonflement post-opératoires.

Souvent limitée à 7-10 jours, elle peut être plus longue en cas de gestes chirurgicaux plus complexes, ou alors selon votre condition physique (médicaments anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires, troubles de la coagulation…)

N’hésitez pas à demander une estimation de la durée d’éviction sociale à votre chirurgien.

Les cicatrices sont-elles visibles après une opération des paupières?

Selon le type d’opération réalisé, la visibilité et la taille de la cicatrice sont variables.

Dans la grande majorité des cas, les cicatrices sont cachées dans les plis naturels des paupières (pli sus-palpébral, rides de la patte d’oie…) ou masquées par les cils (incisions sous-ciliaires inférieures). Le résultat esthétique est très satisfaisant à distance de l’opération.

Dans certains cas (blépharoplastie inférieure, ablation des poches graisseuses, certains ptosis…),  la chirurgie des paupières est réalisée par voie conjonctivale, c’est-à-dire que la cicatrice se trouve cachée sous la paupière. Il n’y a alors aucune cicatrice visible.

Les injections (toxine botulique, acide hyaluronique) sont-elles douloureuses?

Les injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique sont peu douloureuses. L’aiguille utilisée très fine et le temps d’injection rapide permettent des séances d’injection rapides et confortables.

En savoir plus sur les injections de toxine botulique.

En savoir plus sur les injections d’acide hyaluronique.

Opération de la cataracte

Chirurgie de la cataracte

DMLA

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

Comment savoir si je présente une cataracte?

Le diagnostic de la cataracte se fait au cours de l’examen des yeux par un ophtalmologiste.

Même si l’apparition des troubles est très progressive et peut passer inaperçue, vous pouvez avoir remarqué une gêne à la lumière (photophobie), en particulier de nuit, une diminution de la luminosité ou de la perception des couleurs, ou alors une baisse de vision évidente.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre ophtalmologiste.

Ma cataracte doit-elle être opérée?

La décision d’opérer ou non la cataracte dépend de votre gêne et de son importance.

Votre ophtalmologiste évaluera avec vous quelle est l’importance de votre gêne et le retentissement de la cataracte sur vos activités quotidiennes.

Lorsque la cataracte est débutante, il est le plus souvent préférable d’attendre l’évolution des symptômes.

La chirurgie de la cataracte est-elle douloureuse?

Non, la chirurgie de la cataracte est indolore.

Même si l’anesthésie est limitée à l’œil opéré, vous ne sentez pas de douleur.

La chirurgie de la cataracte est-elle définitive?

Oui, la chirurgie de la cataracte est définitive.

Une fois le cristallin retiré et remplacé par une lentille artificielle (implant intra-oculaire), il ne peut plus y avoir de cataracte.

La lentille intra-oculaire est également placée dans l’œil de manière définitive et n’est pas prévue pour être changée.

Par ailleurs, le terme de cataracte secondaire est probablement mal choisi : il ne correspond pas à une récidive de la cataracte mais à une opacification qui se forme derrière l’implant. Cela peut se traiter facilement au laser.

Pour plus d’information, lire la section sur l’opération de la cataracte.

Comment savoir si je présente une DMLA?

Plusieurs symptômes peuvent vous alerter : la visualisation de lignes déformées (métamorphopsies), une zone sombre au centre de la vision (scotome central) ou une baisse de vision.

Dans tous les cas, la confirmation du diagnostic de DMLA est fait par votre ophtalmologiste, avec des examens spécialisés.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter rapidement votre ophtalmologiste.

Plus d’information sur la DMLA.

Le traitement par injections intra-oculaires est-il efficace?

Le traitement par injections intra-vitréennes (IVT) ne concerne actuellement que la forme humide de la DMLA (forme exsudative).

Lorsque les symptômes apparaissent, le traitement doit être débuté rapidement. Si le traitement est retardé ou que la forme de la maladie est trop grave, il peut persister des cicatrices au niveau de la macula, avec des séquelles visuelles définitives.

Dans certains cas, les injections intra-vitréennes ne permettent qu’une stabilisation de la DMLA, et doivent être renouvelées pour éviter une rechute.

Les injections intra-vitréennes (IVT) sont-elles douloureuses?

Il est normal d’avoir une certaine appréhension concernant le fait de recevoir une injection dans l’œil.

Cependant, grâce aux produits anesthésiants locaux et à la petite taille de l’aiguille, l’injection intra-vitréenne est un geste habituellement peu douloureux et de réalisation très rapide.

Poser une question au Dr Patrick LORIAUT